Polyèdre générique de la famille du tétraèdre

Voici le polyèdre générique de la famille du tétraèdre. Les sommets sont les images d'un point quelconque (en dehors des plans, axes et centre de symétrie) sous l'effet de toutes les 24 isométries d'un tétraèdre.

Dans le cas général, on obtient deux familles distincres de 4 hexagones semi-réguliers chacune ainsi que 12 rectangles (tetragones semi-réguliers).

En modifiant le choix du point initial on peut en rendre certains réguliers. Une autre possibilité s'offre : annuler un des côtés et transformer par exemple un hexagone semi-régulier en un triangle équilatéral, un rectangle) en un digone (un segment). A la limite, les polygones d'une même famille peuvent-être ramenés à des points (sommets).
Les positions "exceptionnelles" qui conduisent à ces cas intéressants se produisent quand le point se trouve soit dans un ou plusieurs plans de symétrie, soit dans un plan bissecteur de deux plans de symétrie.


fermer