Blaise Pascal
Blaise Pascal

né à Clermont-Ferrand le 19 juin 1623,
décédé à Paris le 19 août 1662

Le père de Pascal (Etienne) avait des idées peu orthodoxes sur l'éducation et décida d'éduquer lui-même son fils. Il décida que Pascal n'étudierait pas les mathématiques avant 15 ans et fit disparaître tous les écrits mathématiques de leur maison. Cependant, Pascal eut la curiosité éveillée par cela et commença à étudier par lui-même la géométrie à l'âge de 12 ans. Il découvrit que la somme des angles d'un triangle valait deux droits ; quand son père s'en rendit compte, il lui dit don d'un exemplaire des Eléments d'Euclide.

A l'âge de 14 ans, Pascal commença à assister aux exposés de Mersenne. Mersenne appartenait à l'ordre des Minimes, et sa cellule à Paris était un lieu de réunion pour Fermat, Pascal, Gassendi, et d'autres. A l'âge de 16 ans, Pascal présenta une simple feuille de papier à une des réunions de Mersenne; il contenait une série de théorèmes de géométrie projective, y compris celui de l'hexagone mystique de Pascal.

Pascal inventa la première machine à calculer (1642) pour aider son père. L'appareil, appelé Pascaline, ressemblait aux machines à calculer mécaniques des années 1940.
On a même suggéré que Pascal fût l'auteur de l'invention des roues de brouette.

Des études en géométrie, en hydrodynamique, en hydrostatique et en pression atmosphérique le conduisirent à inventer la seringue et la presse hydraulique et à découvrir le principe de Pascal.

Il étudia les sections coniques et obtint d'importants théorèmes en géométrie projective. Dans sa correspondance avec Fermat il posa les fondements de la théorie des probabilités.

Son oeuvre philosophique la plus connue, les Pensées, est un recueil de pensées sur la souffrance humaine et la foi en dieu. Le "pari de Pascal" tentait de prouver que sa croyance en dieu était rationnelle par l'argument suivant.

Si Dieu n'existe pas, on ne perdra rien à croire en lui, alors que s'il existe, on perdra tout en n'y croyant pas !

Son dernier travail traita de la cycloïde, la courbe décrite par un point de la circonférence d'un cercle roulant.

Pascal mourut à l'âge de 39 ans dans d'atroces douleurs d'un cancer de l'estomac qui s'était propagé au cerveau.


Biographies Haut de la page Sommaire